Les performances du BLUESTAR® FORENSIC

Les performances du BLUESTAR® FORENSIC sont supérieures à ses autres concurrents. Il permet la détection du sang à l’œil nu, même à des dilutions très élevées. Notre produit s’applique sur tous les supports : métaux, plastiques, tissus, etc. Notre savoir-faire nous a permis de fabriquer un produit qui n’altère pas les traces d’ADN.

BLUESTAR® FORENSIC est plus sensible que les autres révélateurs de sang. Il permet de détecter à l’œil nu des traces de sang jusqu’à des dilutions de 1/10000, c’est-à-dire des traces infimes effacées ou minutieusement lavées, avec ou sans détergent.

BLUESTAR - Dilution du sang

Sang dilué de 1 à 1/1000, avant (photo de jour) et après pulvérisation de Bluestar(photo dans l’obscurité)

BLUESTAR® FORENSIC permet de révéler des traces ou des gouttelettes de sang invisibles et microscopiques, particulièrement sur des supports sombres. La sensibilité ne dépend pas du volume de la tâche, mais de la présence effective de sang.

Microtâches

BLUESTAR - Microtaches de sang

BLUESTAR® FORENSIC produit une réaction lumineuse plus forte et plus longue qui ne nécessite pas l’obscurité totale pour être vue et permet d’obtenir de bonnes photographies ou films de la trace de sang révélée avec des moyens photographiques ordinaires.

Comment photographier les réactions de BLUESTAR ?

Photothèque

Le point de vue de l’institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale (IRCGN) :

« Cette nouvelle formulation du BLUESTAR® présente de nombreux avantages par rapport à une solution classique de luminol. La luminescence est plus intense, elle dure plus longtemps et ne requiert pas une obscurité totale pour être visible. De plus, ce produit chimique est plus stable et peut être encore utilisé plusieurs jours après préparation. »

Des études ont été menées par le CHU de Nantes sur diverses dilutions de taches de sang additionnées d’eau de Javel (concentration 9,6% et 0,48%) avec les conclusions suivantes :

L’eau de Javel n’empêche pas la détection ultérieure des traces de sang avec le BLUESTAR® FORENSIC.

BLUESTAR - Dilution du sang avec Javel
Sang + Javel + Bluestar

Après javellisation et lavage en machine à laver de taches de sang à des concentrations diverses et pour des dilutions de 9,6% et 0,48% d’eau de Javel, les taches sont toujours révélées par le BLUESTAR® FORENSIC.

BLUESTAR - Dilution du sang avec Javel
Sang / Sang + Javel + Bluestar + lavage en machine

L’eau de Javel seule est un faux positif car elle présente une chimiluminescence caractéristique. Elle n’empêche cependant pas la détection des traces de sang et la confusion entre le sang et l’eau de javel est impossible avec un peu d’entraînement :

La couleur de la réaction est différente.

L’intensité est plus faible sur l’eau de javel.

La réaction est nettement plus éphémère sur l’eau de Javel. Ceci est visible sur la vidéo ci-dessous relative aux faux positifs.

BLUESTAR - Dilution du sang avec Javel

Cette démonstration est extraite de notre vidéo de formation disponible dans la section vidéos.

Divers supports/matériaux ont été testés, poreux et non poreux, naturels ou synthétiques :

  • fer et autres métaux
  • divers plastiques
  • tissus et papiers, pierres
  • divers revêtements
  • etc.

BLUESTAR - Supports

La plupart des matériaux fournissent des résultats excellents.

Quelques faux positifs ont pu être identifiés, parmi lesquels quelques peintures et vernis, certaines plantes (thym…).

Une étude sur les faux positifs

Au cours de cette étude ont été testés divers produits ménagers (alimentaires, nettoyants…, ainsi que des produits chimiques.
Compte-rendu en anglais : Bluestar false positives (PDF, 45 KB)

La réaction est différente sur les faux positifs comme il est montré dans la vidéo ci-contre.

Cette démonstration est extraite de notre vidéo de formation disponible dans la section vidéos.

Les études montrent que BLUESTAR® FORENSIC n’interfère pas avec les analyses d’ADN ultérieures.

BLUESTAR - ADN

BLUESTAR® FORENSIC a été utilisé sur divers lieux de crime et des échantillons de matériaux ayant présenté des réactions positives ont été envoyés à des laboratoires d’analyse de scellés. Ces laboratoires sont parvenus à fournir le profil génétique des indices révélés par le BLUESTAR® FORENSIC.

L’Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale (IRCGN) emploie cette procédure avec succès depuis le début de l’année 2001.

CONCLUSIONS DE L’ÉTUDE DE L’IRCGN

L’Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale a réalisé une étude sur les effets du BLUESTAR® FORENSIC sur le génotypage, sur des échantillons de sang à des dilutions allant de 1/2 à 1/1000.

«Cette étude a clairement démontré qu’un traitement avec cette nouvelle solution de BLUESTAR® n’empêche pas l’obtention d’un profil génétique fiable (fréquence élevée). Il est même possible d’obtenir une empreinte génétique à partir de sang dilué au 1/100e (quantité théorique=0,03 ng/µl) 30 jours après traitement. Ces résultats, très encourageants, rendent ce produit très intéressant pour la criminalistique.».

Étude IRCGN : Les effets du BLUESTAR® FORENSIC sur le génotypage.

Étude Lautz & Webb : BLUESTAR® FORENSIC MAGNUM et ses effets sur l’ADN.

Profil génétique obtenu après 30 jours pour un échantillon de sang dilué au 1/100eet traité au BLUESTAR® Forensic

BLUESTAR - ADN

CONCLUSIONS DE L’UFEG-CHU NANTES – FRANCE

Une étude similaire menée par l’UFEG-CHU de Nantes, laboratoire de recherche spécialisé dans les empreintes génétiques, conclut que :

  • Le génotypage est possible même pour des dilutions de sang à 1/100e après un traitement au BLUESTAR® FORENSIC.
  • Le génotypage est possible sur des taches de sang javellisées (concentration en javel 9.6%) après un traitement au BLUESTAR® FORENSIC.

DÉTERMINATION DU GROUPE SANGUIN

Il est possible de déterminer le groupe sanguin sur du sang révélé par le BLUESTAR® FORENSIC. En témoigne ce compte-rendu d’analyse du Serological Research Institute de Richmond (Californie).

BLUESTAR® FORENSIC a prouvé son pouvoir de détection sur du sang très ancien. A cette date, le plus vieux sang détecté par le BLUESTAR® FORENSIC est celui de deux soldats confédérés tués lors de la bataille de Gettysburg. Cette bataille décisive de la Guerre de Sécession s’est déroulée en juillet 1863, environ 142 ans avant l’application du BLUESTAR® FORENSIC !

Non seulement le BLUESTAR® FORENSIC peut aider les enquêteurs des semaines ou des mois après qu’un crime a été commis, il peut aussi nous ramener en arrière de plusieurs décennies ou siècles et fournir des indices intéressants pour les recherches historiques.

Lire le récit de cette découverte par la Emmitsburg Area Historical Society.

Un article de I.A.B.P.A. News : « Bloodstains of Gettysburg : The Use of Chemiluminescent Blood Reagents to Visualize Bloodstains of Historical Significance. » par le lieutenant détective Nicholas Paonessa, Superviseur, Forensic Identification/Crime Scene Unit, Niagara Falls Police Department, NY, USA.

Plus de photos sur le site du musée de la Maison Shriver.

Voir aussi cette évaluation de l’utilisation de Bluestar en archéologie par Barbara J. Gundy, Ph.D. Cette étude s’intéresse à la recherche de sang sur des objets lithiques.

BLUESTAR - Maison Shriver

Maison Shriver répertoriée comme étant le lieu où deux soldats confédérés isolés se sont fait tuer.

BLUESTAR - Maison Shriver dans le noir

Le même endroit passé au BLUESTAR® FORENSIC

BLUESTAR - ADN

Une autre vue du grenier…

BLUESTAR - ADN

.. où l’on a découvert d’autres traces de sang.