Chronique de la Journée des Forces Armées à la caserne Bruc

« L’armée espagnole veut se faire aimer. »

Cela pourrait être le titre des chroniques qui sont écrites après la visite de la caserne Bruc (carrer de l’Exèrcit, 7), qui du 5 au 7 juin a ouvert ses portes aux Habitants de Barcelone à l’occasion des activités autour de la Journée des Forces Armées (DIFAS, 6 juin).

Il se fait aimer parce qu’il tend la main.

Les paroles de la chanson El paso del Ebro, chantée par les soldats républicains dans la tristement célèbre guerre civile (plus précisément, après la bataille de l’Èbre, du 25 juillet au 16 novembre 1938), peuvent être entendues dès que vous franchissez le seuil de cet Exin Castillos.

Les services de la Garde Civile rassemblent plusieurs spécialités: groupe spécial d’activités sous-marines; désactivation explosive et service de défense cbrbq (nucléaire, radiologique, biologique et chimique); service de protection de la nature; le service maritime; l’équipement cynologique (dressage de chiens) et le laboratoire du crime avec ses porte-documents pour trouver des empreintes de pas, plus le réactif « bluestar forensic » (« le développeur de sang le plus efficace sur le marché »).

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on vk
Share on telegram
Share on whatsapp
Share on email
Share on print
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on reddit
Share on vk
Share on tumblr
Share on skype
Share on telegram
Share on whatsapp
Share on email
Share on print